A Chicago, Back On My Feet remet les SDF sur pieds

Back On My Feet, une organisation à but non lucratif, aide des sans domicile à reprendre le chemin d’une vie sociale et professionnelle normale grâce à la course à pied.

backonmyfeet

Ramiro Rodriguez a passé 13 ans en prison pour avoir abattu un chauffeur de camion et ouvert le feu sur la police. En captivité, il passait son temps à courir pour s’apaiser. Après sa libération, il a continué, mais surtout il a rejoint 29 autres sans-abris au sein du programme(BOMF) de Chicago . Leurs points communs : la course à pied et le désir de sortir de la spirale de la précarité et de la pauvreté.

BOMF, c’est d’abord l’histoire d’une jeune femme, Anne Malhum. Anne court tous les jours. Elle court depuis son adolescence. Elle y est devenue accro. La course à pied lui a permis de surmonter les problèmes d’addictions de son père. Alors, quand pendant l’hiver 2007, elle croise quotidiennement un groupe de SDF devant une maison d’accueil, les souvenirs reviennent. Tous les jours, les hommes qui attendent leurs petits déjeuners gratuits, lui disent bonjour, lui parlent un peu. Ils lui rappellent son père. Après quelques semaines d’un échange cordial, elle décide de les aider. Le deal est simple : elle leur donne des chaussures de course en échange de quoi ils s’engagent à courir trois jours par semaine avec elle. BOMF était né.

 

Trois ans après la première course du 3 juillet 2007 à Philadelphie, cette organisation qui utilise la course à pied pour promouvoir l’autonomie des SDF, s’est beaucoup développée. Elle est désormais présente à Baltimore, Washington DC, Boston et Chicago. L’ouverture de programmes dans les villes de Dallas-Fort Worth, Atlanta et Minneapolis-St. Paul est en cours de préparation pour le début de l’année 2011. En 2010, plus de deux cent volontaires travaillent avec environ 650 membres qui ont décidé d’utiliser la course pour s’en sortir et reprendre leur place dans la société américaine. Cette dernière est en effet fortement touchée par ce phénomène dont le recensement reste difficile à réaliser.. BOMF ouvre en priorité des programmes dans les villes ou le problème des sans-abris est présent.

 Le mode de fonctionnement de BOFM est rigoureux. L’organisation identifie et sélectionne selon des critères précis des maisons d’accueil de SDF pour qui elle pense que son programme sera bénéfique. Le programme est ensuite présenté aux résidents qui peuvent devenir des membres de BOMF s’ils ont vécu au moins trente jours de suite dans la structure d’accueil. L’organisation passe alors un contrat avec les personnes intéressées. Certes ni toit ni nourriture ne leur sont fournis mais ils accèdent à un programme qui leur réapprend à croire en eux-mêmes afin d’aller de l’avant. Les membres s’engagent à courir trois fois par semaine entre 5h30 et 6h00 du matin. La course se fait toujours en groupe et avec des bénévoles, eux-mêmes coureurs. Il faut les voir se motiver et se féliciter une fois que le premier kilomètre est atteint. C’est dans ce contexte de travail d’équipe et d’encouragement collectif que la course à pied permet aux membres de reprendre confiance en eux, de réhabiliter à la fois leur physique et leur mental.

Agé de 58 ans, Keith s’est mis à courir pour la première fois le 22 septembre 2010, date de lancement de BOMF à Chicago. Lors de cette première course, son corps résiste, il a mal : « Heureusement qu’Anne (Mahlum) était là. Elle a couru avec moi. Elle m’a motivé », se rappelle-t-il en riant. Après un mois de programme, il sent les premiers résultats bénéfiques : « Je suis beaucoup plus positif. La course m’aide à mieux contrôler les choses. J’y vois plus clair ». Keith apprécie tout particulièrement le soutien et l’écoute quotidiens qu’il obtient auprès de l’équipe de bénévoles qui court avec lui. Une écoute nécessaire et bénéfique, lorsque comme Keith on est au chômage et sans domicile fixe depuis plus de trois ans et que l’on a travaillé durement toute sa vie.

Aux Etats-Unis rien n’est gratuit. Et si les membres de BOMF veulent recevoir une aide concrète pour retrouver une vie normale, il faut qu’ils le gagnent à la sueur de leur front et qu’ils fassent preuve de détermination, d’engagement et de respect. Après deux mois de participation au programme, seuls les membres ayant eu un taux de participation de plus de 90% aux courses matinales peuvent accéder à des formations, des bourses et des aides pour retrouver un logement. Ce système fonctionne. En 2009, BOMF a aidé ainsi plus de 120 SDF à retrouver soit un emploi, soit un logement ou à retourner à l’école.

Jimmy Jones de Philadelphie est un des exemples de la réussite de ce programme. Au lycée, Jimmy était un athlète et il a ensuite obtenu un diplôme en commerce de l’Université de la ville de Passadena. Mais les tourments de la vie en ont décidé autrement. A l’automne 2009, il rejoint une structure d’accueil pour SDF et commence à courir avec BOMF en décembre de la même année. Pendant l’été 2010, il réalise ses deux premières courses et projettent de faire un marathon. Grâce au programme « Next step » de BOMF, il reprend ses études et obtient un certificat en isolation thermique. Deux semaines plus tard, il trouve un emploi dans ce même domaine. Mais comme il aime à le préciser, la course lui a aussi apporté une sensation de bien être, comme une cure de jouvence: « Après la première course avec BOFM, j’ai eu l’impression de redevenir jeune, comme si j’avais de nouveau 21 ans ! ».

Par le biais d’un sport accessible tel que la course à pied, BOMF aide les SDF à se reprendre en main et à se remettre eux-mêmes sur le droit chemin. Comme le dit Anne Malhum, « La vie, c’est avant tout choisir entre différents chemins. Notre programme enseigne l’importance de choisir les bonnes routes, celles qui comportent des opportunités, de l’espoir et le bonheur. »

 

source  primaire / franceusamedia.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×