hivernal normand (course d' orientation nocturne)

En attentant le C.R de neguib/franck et vincent , voici le résumé des vainqueurs

13hrn-20rouge.jpg

Voilà, nous y sommes sur cette nouvelle édition, olivier qui remplace sur cette course Dominique (qui sera d'ailleurs champion régional de cross VH par équipes quelques heures plus tard), Hervé, Yves et moi . De belles équipes sont au départ, c'est super motivant mais certains nous connaissent bien, nous sommes capables du pire et du meilleur, donc il devrait y avoir une belle empoignade.
"c'est bizarre ça ... il est 19h45 nous nous dirigeons vers les cars qui doivent nous emmener vers la commune du départ encore tenue secrète et nous n'avons pas encore eu notre petit coup de stress d'avant course" c'est ce que je suis en train de me dire en vérifiant machinalement si ma frontale fonctionne .....ba m..... ! Elle ne s'allume pas, je revérifie les branchements et martyrise le bouton on/off et cette satané b.... de m ... de pu .... de lampe ne veux pas fonctionner.
Direction le stand Silva ..."Philippe au secours".. On triture la bête, rien n'y fait, J'emprunte une autre lampe ...pendant ce temps là tout le monde est dans les bus et Yves fait obstacle de son corps pour les empêcher de partir sans moi. Je ne dois pas être loin du record du 400m.. A 30 secondes près je ne participais pas a l'hivernal du raid normand 2012 .Ouf j’en suis quitte d'un bon coup de chaud. Direction Ste Austreberthe près de Pavilly, on avait parié foret verte, on n’est pas si loin....
20h30 on récupère les cartes et c’est parti. On trace rapidement.. un peu trop sans doute.. Nous traversons la ferme de Mr le maire, la balise est en haut de la bosse plusieurs équipes sont déjà là c’est bien le bordel ! La première balise pointée, direction la 2eme. On file par le bas alors que la majorité passe par le haut. Là premier jardinage. La balise n’est pas tracée correctement sur la carte. Pas de panique on se recale et nous prendrons en compte ce décalage, je donnerais les distances au fur et mesure des balises …ça fonctionne à peu près jusqu'à ce que je saute une ligne sur le livre de route : on cherche donc une ravine à 300 mètre du point de contrôle N°1. On est tranquille, il n’y a personne avec nous mais il n’y a pas de balise non plus grrr. On met quelques longues minutes à s’apercevoir de l’erreur. Allez la décision est prise, au CP1, on retrace tout jusqu’à " la cote 118". Bien sûr pas mal d’équipes en profite pour nous passer devant, a ce moment là on est pointé 23ème à plus d'un quart d’heure du groupe de tête. En voilà une bien belle entame d’épreuve !. Une fois les balises correctement tracées, ça va un peu mieux .. quoique … ça jardine pas mal, le seul truc un peu rassurant c’est qu’on est pas les seuls à faire des aller retour pour rien et à retourner la carte dans tous les sens.. Mais comme d’habitude, no panik, la route est longue et une fois que l’on sera rentré dans notre course tout ira mieux..Enfin on espère. On double pas mal d’équipes, « à la pédale » comme on dit dans le vélo, l’équipe est soudée, et physiquement homogène. Arrive la petite boucle avec l’enchaînement 11- 12 -13 et Yves prend une décision qui sera déterminante : on ne les prendra pas dans l’ordre, on finira par la 11 dans la vallée .On enchaîne cette boucle et on redescend, résultat le chemin vers la 11 est totalement éclairé par les frontales des équipes qui remontent et il n'y a plus qu'à suivre les lucioles. On se retrouve avec ALB. Nous parvenons à les distancer en accélérant l’allure. La prochaine balise est en plein milieu d’un champ, on scrute l’horizon pour voir si une équipe n’est pas déjà en train de pointer ça nous faciliterais la tâche …mais rien, pas une lumière, et pour cause on comprendra un peu plus tard pourquoi. Olivier va la pointer discrètement et nous on file sans se retourner pour ne pas indiquer notre position à nos poursuivants.. on arrive rapidement au point de contrôle N°2 « alors il y a combien d’équipes de passées ? » , « ba vous êtes les premier » ..c'est bon çà !! c’est pas que l’ambiance dans l’équipe était mauvaise avant ..mais on se sent du coup plus léger. L’effet est immédiat, ça repars encore plus vite ! ... des lors, on enchaîne sur un parcours bien roulant très sympa, avec notamment cette vue sur le château éclairé de St Pierre de Varangeville. Dernière balise avant le ravito "bassin de rétention" on fait le tour on ne trouve pas de balise, on cherche rien à faire, en relisant, la définition de poste est :"un des bassins de rétention d'eau" ..hum il doit donc y en avoir plusieurs..on ne doit pas être sur le bon... bingo ! Olivier pointe à 50 mètres de là.
On ne traîne pas au ravito, c'est assez glacial, il n'y a que 8 balises à positionner, le reste du parcours étant carté sur les 2 cartes de CO à suivre.. En sortant du ravito, on croise les gars d'ALB et les MILEO du Team raid 76 qui rentrent, on a donc un peu d'avance mais pas tant que ça. On enchaîne jusqu’à Duclair 3eme et dernier point de contrôle ou l'on peu abandonner un équipier (ce n’est pas notre genre). On nous annonce un écart de 23 minutes à "la balise de la source" ou l'on a un peu cherché. Les écarts augmentent c'est bon signe. On range la carte 1:25000 pour attaquer la carte de CO 1:15000 ... enfin... carte de CO, cette carte date de 1911 avec une remise à jour en 1985 et je me rappelle avoir utilisé cette carte sur ma première hivernale il a plus de 10 ans ,elle n'était déjà pas à jour du tout, de toute évidence il faudra s'appuyer sur des trucs sûr comme les courbes de niveau ou les lignes EDF haute tension et guêtrer le moindre indice sur le terrain pour se repérer . Hervé a repris la carte et à ce petit jeu il ne s'en sort pas si mal. On se concerte au moindre doute la carte passe successivement entre les mains d'Herve et de Yves et petit à petit l'équipe progresse. Un raid en orientation n'est pas une course d’orientation, ce qui est testé sur ce genre d'épreuve c'est la capacité de l'équipe a s'adapter, comme dit Yves " peu importe que ce soit un plan de cadastre, un road book allemand (on a testé pour vous !), un croquis ou une carte des PTT du moment que les postes sont correctement placés et que les règles sont connues et les mêmes pour tout le monde.. C’est du raid». Sur la balise 16 on passe sur la carte de CO 1:10000 et Hervé passe la seconde, m.... on avait déjà du mal à suivre , là , c'est mission impossible, il nous attend à chaque poste.
J'ai repris le carton de pointage ; faut dire qu'olivier c'est tapé les 35 premières balises sans bronché et il accuse un petit coup de mou depuis 1 heure, je ne suis guère mieux mais je tente de faire bonne figure ; Hervé est déjà sur les balises qu'on est encore en train de se battre avec les ronces. Arrive enfin la balise 28, dernière balise de l'épreuve il n'y a plus qu'à plonger sur le Trait en savourant notre seconde victoire consécutive sur l'Hivernal du raid normand.
Nous sommes heureux tout simplement.
Sur ce genre d'épreuve, c'est celui qui fait le moins d'erreur qui gagne, il faut croire que cette nuit c'était nous !
Bravo à tous les finishers de cette épreuve "rustique" et merci a S.A.P pour ce moment d'aventure Seinomarin

13hrn-20bois-203-20h.jpg

http://connect.garmin.com/activity/145501391

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×