J'ai mal au ventre.... Syndrome de l'intestin irritable

Syndrome de l'intestin irritable: faire de l’exercice réduirait les symptômes.

 

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est aussi nommé syndrome du côlon irritable. . Il s’agit d’un trouble digestif qui se caractérise par des sensations douloureuses au ventre.

Ces "désagréments"  sont associés à la modification de la vitesse de passage des aliments dans le côlon, aussi appelé gros intestin (voir schéma).

  Des vitesses de passage trop rapides ou, à l’opposé, trop lentes causeront des symptômes différents. Ainsi, lorsque les phases de contraction et de relâchement des muscles intestinaux sont plus rapides ou plus fortes que la normale, le côlon n’a pas le temps d’absorber l’eau contenue dans les aliments. Cela provoque de la diarrhée.

Lorsque les contractions sont plus lentes et plus faibles que la normale, le côlon absorbe trop de fluides, ce qui entraîne de la constipation.

 

Tous les coyotes ASLH qui  prennent le départ d'une course connaissent ces besoins urgents d'aller aux toilettes .... (les autres aussi !! )

 

Des chercheurs suédois  ont suivi 102 adultes atteints du syndrome de l’intestin irritable . Au cours des 3 mois de l’étude, la moitié des participants ont reçu le soutien et les conseils d’un physiothérapeute pour accroître leur niveau d'activité physique  tandis que le reste du groupe (témoin) ne changeait rien à ses habitudes de vie.

Le groupe « actif » devait ainsi pratiquer de 20 à 30 minutes d’exercice d’intensité modérée à élevée, de 3 à 5 fois par semaine. Les 5 activités les plus pratiquées étaient la marche, le cyclisme, la natation, la course à pied et la marche nordique.

Au terme de l’étude, les participants actifs présentaient nettement moins de symptômes que ceux du groupe témoin. L’intensité des douleurs abdominales et des troubles du transit,  avait diminué de 51 points chez les personnes actives, contre seulement 5 points dans le groupe témoin. Chez ces derniers, la maladie s’était même aggravée dans 23 % des cas, tandis que seuls 8 % des actifs ont déploré une aggravation des symptômes.

 

 

Selon les chercheurs, le sport pourrait diminuer le niveau de stress , un facteur connu pour aggraver les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.

source primaire/passeportsanté.net

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×