Super mamy Galloise.

 La galloise Rosie Swale-Pope, 63 ans, récoltait des fonds pour des enfants maltraités en traversant en courant son Pays de Galles natal.

 

Cette joggeuse interpelle plus d'un passant qui la croise sur le bord des routes. Et pour cause : à 63 ans, la Britannique passe son temps à courir.

Partie de Tenby, la grand-mère a relevée le nouveau défi qu'elle s'était imposée: parcourir 26 marathons en 26 jours. Soit plus de 1000 km avec pour but de récolter de l'argent pour des refuges pour enfants maltraités. Le défi pourrait aisément en décourager plus d'un mais Rosie est loin d'être novice en matière de course à pied. Elle rentre d'un tour du monde, qu'elle a parcouru sans relâche pendant cinq ans pour lever des fonds destinés à la recherche sur le cancer de la prostate, dont est mort son époux.

L'aventurière s'est attaquée cette fois-ci à une région plus proche de chez elle. Après avoir traversé marécages, déserts et autres banquises, le Pays de Galles lui semblait bien moins impressionnant. «Pendant mon périple, j'ai rencontré des ours et des loups et suis presque morte de froid. Cardiff n'avait vraiment rien à voir avec tout cela !», avoue-t-elle en souriant.

 

En plus d'avaler du bitume par tous les temps et de parcourir des distances épuisantes, Rosie est en permanence harnachée à «Icebird», une petite remorque où elle dort et qui a été de tous ses voyages sur la planète.

 

 

 

Lorsqu'on demande à la joggeuse invétérée ce qui la fait tenir malgré la difficulté des épreuves, elle répond qu'elle «a toujours considéré que la véritable aventure, c'est la vie. Escalader l'Everest ou parcourir le monde en courant est une simple métaphore de la vie».

 «En fait, le plus dur, c'est le rythme implacable des marathons. Je n'ai aucun répit et pas le temps de laver mes chaussettes ou de manger correctement. C'est un vrai challenge de récupérer après la course et de repartir». Si elle se soucie peu du temps qu'elle met à accomplir ses marathons quotidiens-entre 6 et 10 heures en moyenne-, elle doit cependant tenir son rythme et ne pas courir après minuit.

Son prochain défi :la traversée en courant du détroit de Béring, entre la Sibérie et l'Alaska.

  « just for fun !».

 

source primaire/lefigaro.fr

Son site internet

 

 

 http://www.rosieswalepope.com/

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×